Bofflens

Commune de Bofflens

  • banner-1
  • bofflens1
  • bofflens2

Billet du syndic

Discours du 1er août 2014

Chères habitantes, chers habitants de Bofflens, chers toutes et tous qui venez d’ailleurs et êtes nos invités ce soir,

Au nom de la Municipalité, je vous souhaite une cordiale bienvenue à ce traditionnel repas du 1er août, préparé et servi, toujours selon la tradition, par nos chères Paysannes vaudoises. Je les en remercie chaleureusement, de même que la Jeunesse qui a organisé les agapes de l'après-midi. Son Président Bastien Brandt vous a communiqué auparavant les résultats du concours de pétanque, un concours de portée internationale, osons le mot, certains compétiteurs venant de villages éloignés de plusieurs kilomètres !

C'est agréable de se retrouver à nouveau parmi vous, pour ce nouvel évènement festif. Et pourtant, ça ne fait pas si longtemps que nous nous sommes réunis dans cette salle du battoir. Cela fait chaud au coeur de vous savoir fidèles à ces quelques rendez-vous annuels, des rendez-vous qui peuvent paraître légers ou futiles à certains, mais qui sont si importants pour construire et faire vivre notre communauté. Bravo à vous d'être là et de vous engager pour cette communauté, et tant pis pour ceux qui choisissent de ne participer à rien.

Lors de la préparation de la fête des 100 ans de l'église, j'ai reçu quelques magnifiques photographies anciennes, datant de la fin du 19e – début du 20e siècle. Je vous en ai fait quelques photocopies, que vous trouverez sur vos tables. On y reconnait le Régent Ernest Guignard, avec sa belle moustache, le collège et les noyers de la place de Chaumy, on y devine même le battoir où nous nous trouvons à présent en arrière-plan. Mais avant tout cela, on y voit des visages. Des adolescents, des enfants, avec des habits d'un autre temps, mais un certain air de ressemblance avec des personnes présentes dans cette salle. Un grand merci d'avance à vous qui reconnaitrez les personnes sur ces photographies de me le faire savoir, en indiquant leur nom directement sur les photocopies. Je souhaite ensuite mettre ces images, avec leur légende, sur le site internet de la Commune.

Dans ce Bofflens d'autrefois, les routes n'étaient pas goudronnées, les chars étaient tirés par des chevaux et avaient des roues en bois, les enfants et adolescents des photos étaient tous ou presque fils ou fille de paysans, et avaient pris la pose assis dans la paille devant deux belles portes de grange. Tous probablement ont disparu ou seraient aujourd'hui largement centenaires. Dans le Bofflens d'aujourd'hui, il y a des gens qui ne ressemblent pas aux enfants et adolescents de ces photographies. Ces gens ou leurs parents ont débarqué là, un jour, suivant les hasards de l'existence. Certains y ont fondé des familles et leurs enfants prennent les mêmes bus scolaires que les descendants des personnages des photographies.

Je ne ressemble pas à ces enfants des photographies, mais je suis moi aussi arrière-arrière-arrière petit fils de paysan, d'un paysan breton, dont la famille a un jour quitté la Bretagne pour Paris, pour échapper à la famine. Ayant commencé l'école en France, j'ai ensuite quitté Paris pour me retrouver à Porrentruy dans le Canton du Jura. Puis j'ai vécu à Lausanne, et dans quelques villages du Nord vaudois, avant de m'installer à Bofflens avec mon épouse dans la maison de sa famille, des gens qu'on reconnait sur ces photographies. Mes enfants sont nés dans ce village et sont le mélange de ces racines profondes et de mes radicelles semées un peu partout dans le monde. Je suis heureux pour eux qu'ils aient ainsi le choix, un jour, de s'enraciner dans la terre de Bofflens ou de s'envoler ailleurs dans le monde.

Cette diversité des racines fait la richesse de notre communauté. Nos préoccupations ne sont plus uniquement celles d'un village d'agriculteurs. Notre village accueille désormais des artisans, des salariés travaillant en ville, des étrangers, des gens avec des revenus très modestes et d'autres dont la situation est plus enviable. Tous sont citoyens de ce village, tous construisent cette communauté et tous ont des préoccupations qui méritent d'être entendues. Je suis heureux que cette fête nationale me permette de leur rendre cet hommage.

Il est temps de conclure. Il y a une règle à laquelle on ne déroge pas dans un discours vaudois, c'est le mot de fin. Le voici donc : santé !

100 ans de l'église et 1er Festi'boc: un GRAND GRAND MERCI à tous !

Le 28 juin, le village s'est réuni autour de deux évènements forts: les 100 ans de notre temple, construit donc en 1914, et le 1er Festi'boc, un festival de musique réunissant des groupes de rock, blues et pop, présentant la particularité d'avoir au moins un de leur membre habitant à Bofflens.

Malgré une météo capricieuse, le public était au rendez-vous et les habitants ont répondu présent aux différents rendez-vous de la journée: le culte du centenaire, l'apéro et la partie oficielle, le repas qui a suivi à la grande salle, le rallye, puis les concerts dès 18h.

Cette manifestation restera dans les mémoires de tous et la Municipalité en remercie chaleureusement le comité d'organisation, la Paroisse, la Jeunesse, les Paysannes vaudoises, la Société de tir, Bricol'Âge, et tous les bénévoles qui ont apporté leur aide avant, pendant et après cette magnifique journée.

Merci aussi aux groupes de musique, Cheerfulness, Guillaume et les Cruches et Stonecity, qui ont offert des concerts de qualité pour un public nombreux. Un seul regret: que ces concerts n'aient pu avoir lieu à l'extérieur, comme espéré, sur cette magnifique place de Chaumy. Espérons que la météo sera plus clémente l'année prochaine, pour la deuxième édition du Festi'boc !

Cordiales salutations à tous

Christophe Le Nédic, Syndic

PS: M. Charles-Louis Morel consacre une page de son blog aux 100 ans de l'église et la fête du 28 juin. Une foule d'informations historiques passionnantes collectées pour l'occasion. Voir http://arnexhistoire.blogspot.ch/2014/05/leglise-de-bofflens-fete-ses-100-ans-en.html

Le 28 juin, c'est la fête à Bofflens !

Pour marquer les 100 ans de son église et inaugurer le premier "Festi'Boc", la Commune de Bofflens et les sociétés locales sont heureuses de vous inviter à une manifestation le samedi 28 juin, dès 10h et jusque vers minuit

Au programme:

  • 10h: culte du centenaire à l'église
  • 11h: partie officielle et apéritif offert par la commune
  • midi: repas à la grande salle (sur inscription au 078 741 21 91). Au menu: mousse au thon et salades, rôti de porc à la broche, desserts à la raisinée de Bofflens, thé, café, verre souvenir offert. Prix: 30.- adultes, 1.- par année d'âge pour enfants de 12 ans et moins
  • dès 14h: rallye de la jeunesse
  • dès 18h: 1er Festi'boc, concerts blues-rock avec Cheerfulness, Guillaume et les Cruches, Stonecity

Petite restauration et stands de boissons toute la soirée.

Détails pratiques:

  • La Fête se déroule sur la place du village ou dans la grande salle en cas de mauvais temps.
  • Parking: suivre les indications sur place

Au plaisir de vous accueillir nombreux !

Discours du 1er août 2013

Chères habitantes, chers habitants de Bofflens, chers toutes et tous qui venez d’ailleurs et êtes nos invités ce soir,

Nous voilà réunis une nouvelle fois pour célébrer cette 722e Fête nationale, ou disons cette 210e fête, si l'on tient compte de l'adhésion plus tardive du Canton de Vaud à la Confédération helvétique.

Un sacré bail tout de même que ces 722 ans d'existence commune. Je crois qu'il n'y a pas beaucoup d'Etats dans le monde qui peuvent se targuer d'une telle longévité.

Cette incroyable durée ne s'explique que par l'idée géniale de la création de cet Etat. Comment en effet faire cohabiter des paysans de montagne obwaldiens avec des banquiers zurichois, des vignerons de Lavaux ou autrefois de pauvres ramasseurs de châtaignes au Tessin, si ce n'est en acceptant dès le départ que tous ces peuples différents garderaient leur identité et leur autonomie et ne partageraient que les tâches qui nécessitent une vision plus large.

Cette idée d'Etat, beaucoup de nations nous l'envient. Elle est peut-être moins flamboyante que l'idée de grande Nation. Mais elle est plus pragmatique et bien plus respectueuse des minorités. Et la preuve que ça marche, c'est que la Suisse existe toujours et que ses habitants s'y sentent bien, ensemble, malgré toutes leurs différences.

Ce modèle d'Etat, nous l'appliquons aussi au niveau régional et communal. En tant que Commune, nous nous occupons des affaires qui nous concernent directement : domaine communal, bâtiments, réseaux locaux d'eau et d'épuration, etc. Et nous concluons des accords avec d'autres communes voisines pour les questions dépassant le territoire communal : écoles, réseaux d'entraide, défense incendie, station d'épuration, pour ne citer que quelques exemples. Enfin, nous collaborons avec le Canton pour les autres tâches excédant nos capacités locales : police, domaine agricole, protection de l'environnement, etc.

Nous restons ainsi maîtres de notre destin, et de notre territoire, en bonne intelligence et collaboration avec nos voisins. C'est une chance, mais cela nécessite que des habitants s'engagent et donnent de leur temps et de leurs compétences pour que cette Commune marche et que ses habitants aient plaisir à y vivre. Ce n'est qu'en comprenant cela que nous éviterons de devenir une cité-dortoir, où les habitants ne font plus rien ensemble et ne connaissent même plus leurs voisins.

Cette vie locale est heureusement sacrément riche à Bofflens et beaucoup d'habitants s'investissent pour faire vivre la Commune et ses sociétés locales, ou en solidarité avec les plus fragiles d'entre nous.

Je ne peux donc pas terminer ce discours sans adresser mes remerciements pour tous ces « actifs » de la Commune, et en particulier les membres des deux sociétés qui organisent chaque année fidèlement ce 1er août, la Jeunesse et les Paysannes vaudoises.

Un grand merci aussi à tous ceux qui s'engagent au niveau du Conseil général et de ses commissions. Un grand merci enfin à mes collègues de la Municipalité, et en particulier à Eric Morier, qui nous quitte prématurément, à son et notre grand regret. C'est grâce à vous tous que cette Commune peut rester maître de son destin.

Il y a une règle à laquelle on ne déroge pas dans un discours vaudois, c'est le mot de fin. Le voici donc : à vous tous, je souhaite une très belle fête nationale et je vous dit : santé !

Christophe Le Nédic, Syndic

Quelques infos de fin d'année

Bonjour à toutes et à tous,

Un billet du Syndic pour vous informer de quelques points importants avant la fin de l'année:

Secrétariat communal

Nous avons le plaisir de collaborer avec une nouvelle Secrétaire municipale depuis le 1er décembre. Il s'agit de Mme Maria Labuena. Merci à toutes et tous de lui faire bon accueil. Et un tout grand merci à Mme Isabelle Tauxe, qui a assuré l'interim depuis fin juillet avec une remarquable efficacité.

Prenez note que le Secrétariat sera fermé les mardis 25 décembre 2012 et 1er janvier 2013.

Conseil général du 18 décembre

Le mardi 18 décembre à 20h se tiendra le dernier Conseil de l'année. Un conseil important puisqu'il traitera notamment du budget 2013 et de l'adoption d'un nouveau règlement communal sur les déchets (proposition d'adoption de la taxe au poids). Comme à l'habitude, je vous encourage à participer à ce Conseil. Pour ceux qui ne sont pas encore assermentés, venez et annoncez-vous au Président, M. Philippe Monnard, avant le début de la séance. Vous serez assermenté en début de séance et pourrez voter sur tous les objets de l'ordre du jour.

Heures de commune et factures

Merci de nous faire parvenir rapidement vos décomptes d'heures réalisées pour la commune et vos éventuelles factures pour que nous puissions vous rembourser. Les prochaines séances de Municipalité sont fixées le 17 décembre et le 7 janvier.

Festivités de Noël

Rendez-vous pour le traditionnel Noël de la Commune le vendredi 21 décembre à 19h30 à l'Eglise. Venez nombreux, un spectacle est en préparation avec les enfants du village ! Les festivités se poursuivront après à la grande salle. Merci d'avance de préparer des gateaux et petits amuse-bouche pour ce toujours chouette moment de convivialité entre les habitants du village.

Au nom de la Municipalité, je vous souhaite de très belles fêtes de fin d'année avec vos familles et vos amis, et j'espère que 2013 sera pour vous tous un millésime exceptionnel.

Cordiales salutations à toutes et à tous

Christophe Le Nédic, Syndic